AccueilStory

Un parent a inventé des maladies à son fils pour obtenir des maillots de foot

Publié le

par Konbini Sports

Une sordide histoire d’arnaque avec un enfant malade pour obtenir des maillots de foot de clubs de Ligue 2 et National a été mise à jour.

Un parent a inventé des maladies à son fils pour obtenir des maillots de foot

Le club de Quevilly-Rouen fait partie de ceux ciblés par les parents de Lucas pour lui obtenir un maillot – © Sameer Al-DOUMY / AFP

Quand Thomas Félix, responsable communication du Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 (National), poste la vidéo de Lucas, jeune enfant atteint d’une leucémie demandant le maillot de son club préféré, il ne se doutait pas qu’il s’agissait d’une arnaque. Très vite, le community manager de Quevilly Rouen (Ligue 2) se rend compte qu’il a reçu la même demande du même enfant. D’autres clubs de L2 et de National contactent le salarié du FBBP 01 et l’informent avoir reçu les mêmes vidéos — les parents changeaient le nom de famille et la maladie de leur fils.

Chargement du twitt...

Une fois le pot aux roses découvert, Thomas Félix s’est rendu sur Twitter pour alerter sur ce phénomène, qui ne concerne pas que le jeune Lucas et ses parents. "Eux ont été trop loin", raconte-t-il à RMC Sport. "J’ai lancé cet appel sur les réseaux pour endiguer ce phénomène d’arnaque. Ce qui est choquant, c’est l’attitude des parents. Tout le monde a soutenu l’enfant, qui est clairement manipulé."

Depuis le signalement de Thomas Félix, les choses ont bougé. Un homme d'une quarantaine d'années a reconnu lors d'une garde à vue avoir diffusé des vidéos de son fils prétextant une maladie pour recevoir des maillots de football, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Toulon. Le signal est venu d'un de ses voisins qui a porté plainte pour usurpation d'identité. Le parquet a ensuite décidé d'ouvrir une enquête plus large pour escroquerie, a détaillé à l'AFP le procureur de la République de Toulon, Samuel Finielz.

Le mis en cause, sans profession, "reconnaît les faits et s'être appuyé sur des vidéos de son fils présentant une maladie imaginaire et des adresses du voisinage pour recevoir des maillots", a-t-il expliqué. Des perquisitions ont été effectuées à son domicile de La Garde, en banlieue de Toulon, et "un certain nombre de maillots ont été retrouvés". Supporter passionné? Collectionneur prêt à tout ou animé de l'espoir de revendre à profit ces maillots? À ce stade, les motivations du suspect ne sont pas établies.

Plusieurs voisins du suspect auraient été victimes d'usurpation d'identité. Et le procureur appelle à "cesser tout harcèlement" auprès de ces personnes, certaines étant victimes depuis d'un "assaut électronique". La garde à vue a été levée jeudi et l'enquête se poursuit.

Thomas Félix, a indiqué sur Twitter avoir recensé "plus de 20 clubs" contactés par le suspect. "Il y en a même qui ont eu des échanges durant six mois et ont même fait un visio avec leur gardien pour prendre des nouvelles de l'enfant." À certains, le jeune Lucas avait été présenté comme ayant une soi-disant leucémie, à d'autres une maladie du cœur, a indiqué sur Twitter le chargé de communication du Quevilly Rouen Métropole (Ligue 2).

Et visiblement, face aux indignations, l'arnaqueur a renvoyé un certain nombre de maillots aux clubs.

Konbini Sports avec AFP.

À voir aussi sur sports :