AccueilFoot

100 % Benzema : numéro 19, retrouvailles à Clairefontaine, Booba

Publié le

par Lucie Bacon

© REUTERS/Gonzalo Fuentes

Bienvenue sur le fil d’actualités 100 % réservé à Karim Benzema.

Depuis une semaine, c’est l’euphorie chez une grande partie des supporters des Bleus. Il est de retour en Équipe de France ! À la surprise générale, alors que plus personne n’espérait le revoir avec le maillot tricolore sur les épaules, Karim Benzema a bel et bien été rappelé par Didier Deschamps. Les deux hommes se sont parlé, et le sélectionneur et son staff, pas hyper rassurés par ce qu’avait montré l’attaque française en mars dernier, n’ont eu d’autre choix que de faire appel à l'un des meilleurs attaquants français, si ce n’est le meilleur, cette saison.

10 + 9

Après l’annonce, l’emballement : les maillots de l’Équipe de France s’arrachent depuis la semaine dernière. Un des plus gros revendeurs d’équipements de sport en Europe a même remarqué une hausse de 2 400 % des ventes des maillots des Bleus, le jour de la liste de DD, par rapport à la veille.

Mais alors, quel flocage ? Benzema endossera-t-il le 10, désormais porté par Mbappé en Bleu, ou le 9, qui appartient maintenant à Giroud ? L’Équipe de France a vite levé le mystère : ça sera le 19, 10 + 9, comme à ses débuts à Lyon. "Je ne me sentais pas de revenir et de dire 'donne-moi ton numéro', non, surtout pas. Ça ne m’intéresse pas de faire ça. Je prends ce qu’il y a. Et puis le 19, c’est celui de mes débuts à Lyon. Et de toute façon, ça fait 10 + 9. Donc voilà, les deux numéros que j’aime en un seul ! Honnêtement, je suis tellement content de revenir en Équipe de France qu’un numéro de maillot, ce n’est rien du tout", dira Benzema à L’Équipe, dans un entretien accordé à Hugo Guillemet à Lyon, quelques heures avant de rejoindre Clairefontaine.

Une belle interview où le None revient aussi sur son immense bonheur de retrouver les Bleus, alors qu’il n’avait jamais perdu espoir. Forcément, il y parle de sa rencontre avec Didier Deschamps :

"On a parlé de beaucoup de choses, c’était une longue discussion entre hommes, qui restera entre nous. On s’est dit beaucoup, beaucoup de choses. On n’a pas parlé que football, on a parlé de tout : de la vie, la famille… Mais à aucun moment il ne m’a dit : 'Tu seras à l’Euro'. La seule chose que je me suis dite après cette discussion, c’est qu’on avait fait un grand pas ensemble, et que c’était positif."

"Essayer de faire ce que je fais à Madrid"

Mais il y aborde aussi sa place chez les Bleus, sur le terrain, lui qui a suivi tous leurs matches ("Je vais essayer de faire ce que je fais à Madrid : donner quand il faut donner, bouger quand il faut bouger. Orchestrer, donner de la vitesse, du mouvement, jouer en une touche…"), mais aussi en dehors du terrain : 

"S’il faut être à l’écoute, parler, donner des conseils, toujours dans le but d’aider, je le ferai. Comme je le fais au Real, c’est venu avec l’expérience. Il n’y a aucun souci pour moi. Je ne sais pas si on peut dire que je serai un leader, ou un nouveau, ou un nouveau leader [rires]. Appelez ça comme vous voulez. J’arrive juste en essayant de ramener chez les Bleus ce que je fais à Madrid."

Après quelques jours passés en famille, à Lyon, Karim Benzema a rejoint Clairefontaine, qu’il n’avait pas revue depuis 2015, mercredi. Son arrivée a été scrutée par tout le monde, et forcément les supporters se sont extasiés devant les images de retrouvailles avec Deschamps, filmées par Guillaume Bigot, le JRI des Bleus.

Après une sortie VTT mercredi après-midi, les Bleus ont participé à leur premier entraînement jeudi matin. Pendant ce temps, Booba était l’invité de Léa Salamé au micro de France Inter et il a confié toute sa fierté de revoir son pote chez les Bleus, précisant toutefois qu’ils "auraient dû l’appeler depuis bien longtemps, après l’avoir sali, souillé…"

Malgré tout, on espère que Karim Benzema est heureux avec tous ses petits copains et qu’ensemble, ils vont nous faire rêver dans quelques semaines ! À très vite pour un épisode 100 % Benzema !

À voir aussi sur sports :