AccueilCulture sport

Prime Video se plonge dans la vie du PSG avec sa série-docu sur le club parisien

Publié le

par Lucie Bacon

(Photo by UEFA – Handout/UEFA via Getty Images)

Une série où les stars du PSG racontent notamment la saison dernière.

Ceux qui s’attendent à voir un documentaire sur l’histoire du Paris Saint-Germain seront certainement déçus. Les 50 années du club parisien ne sont pas tellement racontées dans la série de Prime Video PSG Ô Ville Lumière, 50 Ans De Légende, même si le trailer, dont on vous parlait cette semaine, nous laissait penser le contraire. 

Chargement du twitt...

En effet, Amazon a eu l’immense chance de pouvoir suivre l’équipe parisienne depuis 2020, et notamment le fameux Final Four. C’est donc cela qui était mis en lumière dans la première saison de la série, et c’est la saison 2020-2021 qui est au coeur de la seconde édition.

À partir des événements de la saison dernière, donc, les réalisateurs et showrunners, Manuel Herrero, Benjamin Montel et Sebastian Perez Pezzani ont voulu tirer les fils de l’Histoire parisienne, en faisant notamment parler les Titis parisiens comme Pembélé et Kimpembe ou en racontant l’histoire des supporters et du Parc. Mais dans le premier épisode de cette 2e saison que nous avons pu voir, peu de place est laissée aux décennies antérieures à l’époque qatarie, pourtant chère aux cœurs des fans parisiens. Amazon nous promet cependant que les épopées des 90’s face au Real Madrid ou à Bucarest seront narrées dans les épisodes suivants, que nous n’avons pas encore pu voir en écrivant ces lignes. 

La série-documentaire est co-produite par le PSG et ressemble donc parfois forcément à un clip promotionnel, vantant par exemple les mérites d’une formation parisienne pourtant très peu présente dans l’effectif actuel. Mais cela a aussi ses avantages, comme un accès à quelques coulisses comme les vestiaires, mais surtout aux stars du club, comme Mbappé, et ça, ça plaira forcément aux fans, historiques ou non, du club de la capitale. 

À voir aussi sur sports :