AccueilCulture sport

L’œil du footix : "J’ai regardé l’entrée de Cristiano Ronaldo, j’ai chialé"

Publié le

par Lucie Bacon

REUTERS/Phil Noble

Alexandre, Franco-Portugais fan de "Cricri", nous raconte comment il a vécu le retour de CR7 à Old Trafford.

"Bonjour, je m’appelle Alexandre, je suis le foot de temps en temps, mais je ne rate aucun match de CR7 (que j’appelle Cricri d’amour). Samedi après-midi, je devais aller au jardin avec ma fille et une collègue, mais celle-ci m’a rappelé que Cricri jouait à 16 heures à Old Trafford.

Je suis sorti à 15 h 30 de ma séance de sport, dans le 15e arrondissement. Je pensais que j’allais louper le match, du coup je me suis connecté à RMC sur le périph', en fait c’était du rugby, un Lyon-Grenoble tout pété. Je suis rentré, je me suis jeté dans le parking, ça a coupé, j’ai foncé, tout le monde dormait à la maison, ma femme et ma fille faisaient la sieste. Je mets Canal, le match avait commencé, il était 16 h 10, alors j’ai mis le replay et j’ai regardé l’entrée de Ronaldo. Et là, j’ai chialé.

Konbini sports | Tu as vraiment pleuré ?

C’était énorme. Ça faisait quoi ? Douze ans et 114 jours, un truc comme ça, qu’il n’avait plus joué à Old Trafford ? [Douze ans et 124 jours, ndlr.]

Pour toi, que représente Cristiano Ronaldo, à la fois comme joueur et comme compatriote ?

C’est un héros, une source d’inspiration. Il est incroyable. Il a 37 ans, il a mon âge, c’est une machine. Bon, en vrai, le match était un peu pété, non ? Ce n’était pas ouf, en vrai…

Quand il a marqué, comment as-tu réagi ?

Ma fille dormait, mais j’ai gueulé. Après Newcastle égalise, et là, quand il remarque, j’étais comme un ouf. But de Fernandes ensuite, j’ai kiffé, Portugal connexion. C’était trop bien, en fait, je n’avais pas vu un match de Manchester depuis des années, c’était fou. J’ai envoyé des messages "CRICRIIII" à cinq ou six personnes.

Quand son retour à United a été annoncé, en toute fin de mercato, comment as-tu réagi ?

J’étais comme un ouf, car tout le monde avait dit "Messi, c’est le record de tweets", et en fait Ronaldo, en même pas une journée, il a tout pété. Le retour dans son jardin, c’est incroyable.

Depuis, je me suis abonné à Manchester sur Instagram, je vais acheter le maillot, et c’est trop mignon quand Cavani lui a rendu le numéro 7. C’était ouf de voir que tous les hôtels étaient full, les tribunes remplies…

Tu la vois comment, sa fin de carrière ?

Il faut qu’on arrête de s’enflammer. Avec le Portugal, je m’enflamme toujours et c’est toujours pété. Là, United, à voir, mais Newcastle, c’était quand même pété. Comme dit un collègue, on va quand même attendre avant d’acheter le maillot.

Justement, que retiens-tu de son histoire avec la sélection ?

C’est un peu le seul point noir dans son palmarès. Bon, il est quand même champion d’Europe, mais en Coupe du monde, ils sont pétés, c’est toujours la cata, ce n’est pas fou. À chaque fois, il y a de bonnes individualités, mais ils n’arrivent jamais à bien jouer tous ensemble. C’est trop bizarre. Mais comme je suis un footix, je ne connais pas trop non plus l’histoire. Mais Nuno Gomes, Rui Costa et tout, je kiffais trop.

Pour toi, ce transfert a créé un regain d’intérêt pour CR7 ou tu as toujours suivi sa carrière ?

En vrai, je le suivais au Real, mais dernièrement, à la Juve, moins. Là, oui, je vais suivre, je suis content de le voir associé à Paul Pogba.

Est-ce que tu es un vrai footix et tu vas supporter l’équipe de CR7 en Ligue des champions ?

Oui… Après, en vrai, j’aime trop le Real. Ce que j’aime bien, c’est quand ils se croisent entre potes. Je serais content de le voir croiser Benzema !"

À voir aussi sur sports :