AccueilCulture sport

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux : Grand Prix de Silverstone 2021

Publié le

par Konbini Sports

"Toto Wolff est donc le genre de gars qui appelle les gens à qui il vient d'envoyer un e-mail."

Ce Grand Prix commence très très fort avec un premier tour d'anthologie et la bataille pour la tête de course entre Hamilton et Verstappen. Mais le Néerlandais, dans un virage alors qu'Hamilton était à l'intérieur et le touche, sort de la piste et subit un crash très violent. A priori indemne, il terminera la journée en observation à l'hôpital, pendant que le pilote de Mercedes écopera de 10 secondes de pénalité, malgré les négo de son écurie avec la FIA. 

Mais ces 10 secondes de pénalité, pour certains très lourdes, n'handicaperont pas Hamilton jusqu'au bout : alors que Leclerc est en tête du Grand Prix presque tout le long, le Britannique, plus rapide, le rattrape dans les tous derniers tours, et peut célébrer devant son public. Les fans de Ferrari sont dégoûtés pour le Monégasque, ceux de Red Bull fulminent. 

Après la bataille en piste, la guerre continue sur les réseaux sociaux : Verstappen enrage en voyant Hamilton célébrer alors que lui est à l'hôpital. Le Britannique, qui sera alors victime de racisme sur les réseaux sociaux, tente de calmer le jeu, se félicitant que Max, "un incroyable compétiteur" selon ses mots, aille bien et en remerciant les fans. 

À voir aussi sur sports :