AccueilCompétition

Selon un chercheur, les téléphones des athlètes aux JO de Pékin sont bien mis sur écoute

Publié le

par Konbini Sports

Le chercheur Jonathan Scott affirme que les données audio de l’application My 2022, obligatoire pour tous les athlètes, sont utilisées par la Chine.

Selon un chercheur, les téléphones des athlètes aux JO de Pékin sont bien mis sur écoute

© Gilles Lambert / Unsplash

On n’est pas dans un épisode de The Wire, mais dans le monde réel, à quelques jours des Jeux olympiques de Pékin, qui débutent le 6 février prochain. Les soupçons d’espionnage industriel, nourris par le fait que la Chine dispose d’un système sophistiqué de surveillance et de blocage d’Internet, semblent avoir été confirmés.

Chargement du twitt...

Le cabinet canadien Citizen Lab, spécialisé en cybersécurité, accuse l’application My 2022, utilisée par les participants aux Jeux, d’avoir des "failles" permettant le piratage de données par Pékin. Des allégations appuyées par le chercheur Jonathan Scott, qui affirme après ses travaux que "les données audio en provenance de l’application sont collectées, analysés et sauvegardés sur des serveurs chinois utilisant la technologie d’une entreprise américaine (blacklistée aux États-Unis) spécialisée dans l’intelligence artificielle".

Le comité d’organisation a dénoncé auprès de l’AFP un procès d’intention qui n’est fondé "sur aucune preuve" et assuré que les failles avaient "déjà été corrigées". Pour se prémunir, plusieurs comités olympiques occidentaux ont conseillé à leurs sportifs d’utiliser des smartphones, des ordinateurs ou des boîtes courriel de rechange pendant les Jeux.

Konbini sports avec AFP

À voir aussi sur sports :